Constant Laetitia

Laetitia Constant

Voir tous ses livres (1)

Laetitia Constant a grandi au milieu des livres et de créatures telles que Beetlejuice ou Edward aux mains d’argent. Auteur d’une série fantastique récompensée du prix des Halliennales 2015, elle se lance avec Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard dans la comédie romantique.

Dernière mise à jour le 01/09/2017

Recevoir des alertes e-mail sur l'auteur

Autour de l'auteur

Parce qu’il y a des questions qui doivent être posées sans plus attendre, Laetitia Constant s’est prêtée à notre “Questionnaire de Pygmalion” :

  • Quel métier inutile pourrais-tu exercer avec brio ?

      Surveillante de machine à laver. J’adore regarder le linge tourner, ça me détend. C’est psychédélique. Je comprends mieux pourquoi les vaches regardent passer les trains avec autant d’assiduité.

  • Quel nom ne faut-il surtout pas donner à un animal domestique ?

      Fous l’camps. Fous l’camps ! Viens ici ! Il faut dire que l’information n’est pas très claire lol

  • Quel livre de chevet conseillerais-tu à ton éditrice ?

      L’Apiculture pour les Nuls. Je sais qu’elle n’a pas assez de bouquins qui traînent et c’est un classique.

  • Quel est ton rayon préféré au supermarché ?

      J’hésite entre celui du rhum et celui du fromage…

  • Quel petit plat te console d’une journée de merde ?

      Un bon apéro avec rhum, accras de morue, petites saucisses et autres joyeusetés. L’apéro, c’est la vie !

  • Quelle serait ta première question à une voyante ?

      Parlez-moi de moi, je vous écoute.

  • Quel est le moins chouette des 7 péchés capitaux ?

      La gourmandise. Elle rétrécie les fringue, c’est une horreur.

  • Si tu pouvais être mécène, que financerais-tu ?

      Une association d’utilité publique. Le plus dur étant de choisir car il y a beaucoup de causes qui méritent d’être soutenues. Les gens doivent s’aider les uns les  autres, il n’y a que comme cela que notre pauvre monde malade survivra. La solidarité, c’est la base, mais également l’avenir.

  • Si ton clavier d’ordinateur pouvait parler, que dirait-il ?

      Pousse le chat, il m’écrase bor*** !

  • Quel refrain débile chantes-tu pour qu’il aille trotter dans la tête des autres ?

      Du Claude François. C’est imparable…

 

Les questions sont issues du jeu de carte Questions de Merde 2 des éditions "Le Droit de Perdre" que l’on remercie pour leur autorisation d’utilisation.

Agenda

Rencontrez nos auteurs aux Halliennales, le 7 octobre, à Hallennes-lez-Haubourdin

Voir tous ses livres

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer