Montaldi Valeria

Valeria Montaldi

Voir tous ses livres (3)

Née à Milan, Valeria Montaldi a été journaliste pendant vingt ans, spécialisée dans les reportages sur la vie artistique milanaise. Son premier roman, La Rebelle, a reçu plusieurs prix prestigieux en Italie, ainsi que le prix Fulbert de Chartres.

Dernière mise à jour le 01/09/2017

Recevoir des alertes e-mail sur l'auteur

Autour de l'auteur

Parce qu’il y a des questions qui doivent être posées sans plus attendre, Valeria Montaldi s’est prêtée à notre “Questionnaire de Pygmalion” pour des réponses spéciales Italie:

  • Quel métier inutile pourrais-tu exercer avec brio ?

      Analyste de formes de nuages. Pour découvrir le visage souriant d’un enfant, la bouche ricaneuse d’un monstre, l’élégante silhouette d’un caniche, des feuilles trainées par le vent. . .

  • Quel nom ne faut-il surtout pas donner à un animal domestique ?

      Fifi, Dudu, Chanel, Pepé.

  • Quel livre de chevet conseillerais-tu à ton éditrice ?

      Tous le miens, ça-va-sans-dire: il-y-a sept titre parmi lesquels choisir !

  • Quel est ton rayon préféré au supermarché ?

      Le rayon des légumes, avec quelques déviations sporadiques au rayon des vins (je suis végétarienne, mais j’aime un bon verre, préférablement de champagne…) .

  • Quel petit plat te console d’une journée de merde ?

      Un excellent poulet de Bresse avec de la salade verte.

  • Quelle serait ta première question à une voyante ?

      « Alors, dis-moi : combien d’années me restent-ils encore à vivre ? Non, attends, tais toi : je préfère ne pas savoir… »

  • Quel est le moins chouette des 7 péchés capitaux ?

      L’envie .

  • Si tu pouvais être mécène, que financerais-tu ?

      Une école maternelle près de TOUTES les entreprises qui emploient des femmes qui ont fait le choix d’avoir des enfants .

  • Si ton clavier d’ordinateur pouvait parler, que dirait-il ?

      « Mais alors, assez avec toute cette cendre de cigarette! Et puis, assez aussi avec ces anxieuses recherches de fichiers perdus ! Ils sont tous là, ma chérie, il faut seulement les retrouver : si seulement il n’y avait pas un tel bordel parmi tes documents Word… »

  • Quel refrain débile chantes-tu pour qu’il aille trotter dans la tête des autres ?

      La berceuse que je chante à ma petite-fille de sept mois: “Stella, stellina, la notte si avvicina, la volpe è nella tana, la mucca è nella stalla, dormi, dormi con la tua mamma…” (Etoile, petite étoile, la nuit va arriver, le renard est dans le repaire, la vache est dans l’étable, dors, dors entre les bras de ta maman…), accompagnée par les notes d’un refrain populaire médiéval.

 

Les questions sont issues du jeu de carte Questions de Merde 2 des éditions "Le Droit de Perdre" que l’on remercie pour leur autorisation d’utilisation.

Voir tous ses livres

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer