1962, l’été du malheur

À travers le récit de son adolescence plongée dans la tourmente des dernières années de l’Algérie française, Jean-Pax Méfret raconte les moments dramatiques de la tragédie vécue par les pieds-noirs. Des mois de désespérance ponctués par les violences meurtrières d’une guerre opposant barbouzes, garde-mobiles et police aux commandos de l’Organisation Armée Secrète. Il revient sur la bataille de Bab-el-Oued, investie par les blindés, sur la fusillade du 26 mars qui lit 80 morts et 200 blessés dans les rangs des manifestants. Perquisitions, arrestations, tortures, ce livre rappelle un chapitre méconnu de la fin de la guerre d’Algérie qui provoqua un douloureux exode. Plus de 500 000 personnes en quatre mois luirent leurs villes et leurs villages pour débarquer sur « une terre inconnue », devant une population souvent indifférente, sinon hostile. Emprisonné à Alger, puis à Paris, et à Rouen. Jean-Pax Méfret nous entraîne aussi dans la vie cellulaire de ceux qui s’opposèrent souvent par la force au choix du gouvernement. Un récit lucide, émouvant, passionnant !
  • 224 pages - 152 x 240 cm
  • Broché
  • EAN : 9782756401317
  • ISBN : 9782756401317

Du même auteur

Voir tous les livres

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer