Nathanaël

Le combat d'une mère pour sortir son fils de l'alcoolisme

« Mon fils chéri, sept années ont passé, sept longues années de souffrance. Moments de violences, moments d’espoirs aussi, moments de chutes et rechutes. Surtout, la honte d’un mal qu’on ne nomme pas…»
Nathanaël, adolescent doux et fragile, a sombré au cours des années dans l’alcoolisme. Quand a commencé sa longue descente aux enfers ? Anaïs Dariot, sa mère, l’ignore et se sent responsable.
Déchirée par la culpabilité, elle se débat pour sortir son fils de son addiction meurtrière. Nathanaël l’entraîne dans l’insupportable cycle des guérisons, des mensonges et des rechutes. Un inégal combat où l’urgence le dispute à la peur, la lutte au désespoir.
Ce récit pudique et intime nous offre un salutaire rappel des pièges de l’alcool.
  • 192 pages - 135 x 220 mm
  • Broché
  • EAN : 9782756422800
  • ISBN : 9782756422800

Autour du livre

On en parle...

« Un récit touchant dans lequel la mère de ce fils unique évoque le désarroi et "l’impuissance face à une addiction aussi forte que celle à l’héroïne". »
20 MINUTES
« Dans son livre [...], Anaïs lance un cri d'alarme sur les ravages de l'alcool chez les jeunes.»
CLOSER
« Anaïs Dariot a écrit son témoignage de plus de dix ans d'alcoolisation massive de son fils [...], "une maladie", selon elle, qui, à travers les rechutes, les hospitalisations sans effet durable et la dégradation des conditions de vie de tous, fait vivre aux parents tout un panel d'émotions difficiles.»
LE FIGARO
« Anaïs Dariot s'est battue des années au côté de Nathanaël, subissant les crises, les violences, les hospitalisations d'urgence. Elle raconte ces années d'enfer.»
OUEST FRANCE
« Avec de nouveaux modes de consommation extrêmes, l'alcool fait des ravages chez les jeunes. Dans Nathanaël, une mère témoigne des enfers, par lesquels elle est passée avec son fils.»
BFM
« Un livre dur et tendre à la fois, une lecture bourrée d'émotions que je conseille vraiment.»
leslecturesdeVal (Babelio)
« Un livre qui permettra sûrement, je l'espère, de sensibiliser sur ce sujet difficile. Merci pour ce témoigne qui nous fera tous réfléchir !»
Onirique13 (Babelio)

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer