Nouveauté La Malédiction de la zone de confort

feuilleter

La Malédiction de la zone de confort

Rose a (presque) tout pour être heureuse.
Après 763 auditions infructueuses elle a enfin décroché son premier grand rôle dans la série télé de l’année. Elle peut compter sur le soutien d’une joyeuse bande et d’un fiancé imaginaire avec qui elle assure vivre, enfin, une relation équilibrée. Son unique manque ? Un précieux recueil de poésie médiévale dont elle a besoin pour calmer son émotivité pathologique.
Ben n’a (presque) rien pour être heureux.
En panne d’émotions, le scénariste et auteur de polars n’arrive plus à écrire une ligne. Il se noie dans un quotidien sinistre qu’il dissimule mal à ses deux seuls amis. Son unique réconfort ? Les mails hystériques d’une dingue qui lui réclame un bouquin comme une naufragée, une bouée au milieu du Pacifique.
Ils étaient faits pour ne PAS se rencontrer.
Probabilité qu’ils vivent un jour heureux ensemble : nulle.
Probabilité qu’une probabilité soit fausse : non négligeable.
Et si la vie déjouait les algorithmes ?
  • 400 pages - 136 x 211 cm
  • Broché
  • EAN : 9782756419138
  • ISBN : 9782756419138

Autour du livre

Parce qu’il y a des questions qui doivent être posées sans plus attendre, Stéphane Soutoul s’est prêté à notre “Questionnaire de Pygmalion” :

  • Quel métier inutile pourrais-tu exercer avec brio ?

      Goûteuse de cheesecake ex aequo avec testeuse de siège d’avion exclusivement sur les vols Paris-New York.

  • Quel nom ne faut-il surtout pas donner à un animal domestique ?

      Animal domestique.

  • Quel livre de chevet conseillerais-tu à ton éditrice ?

      L’encyclopédie des acteurs anglais qui lui permettrait de prendre enfin conscience de la supériorité de Tom Hardy sur Benedict Cumberbacht !

  • Quel est ton rayon préféré au supermarché ?

      Comme je passe quinze heures par jour dans les pâtisseries, j’arrive toujours après la fermeture au supermarché… Du coup, difficile de répondre à cette question.

  • Quel petit plat te console d’une journée de merde ?

       Des poivrons farcis.

  • Quelle serait ta première question à une voyante ?

       Rencontrerai-je bientôt le dessert de ma vie ?

  • Quel est le moins chouette des 7 péchés capitaux ?

      La gourmandise (comment perdre sa crédibilité en deux mots ; ))

  • Si tu pouvais être mécène, que financerais-tu ?

      Une librairie itinérante qui offrirait des livres à ceux qui n’ont pas les moyens de les acheter. Et donc qui sont privés de la magie des mille vies qu’ils contiennent.

  • Si ton clavier d’ordinateur pouvait parler, que dirait-il ?

      Je peux goûter ce gâteau sublime que tu dégustes avec ta main gauche en écrivant de la main droite ?

  • Quel refrain débile chantes-tu pour qu’il aille trotter dans la tête des autres ?

      Il est extrait d’une chanson que j’ai écrit spécialement pour mon éditrice : « Tom is the best ! Definitelyyyyyyy ! »

Les questions sont issues du jeu de carte Questions de Merde 2 des éditions "Le Droit de Perdre" que l’on remercie pour leur autorisation d’utilisation.

On en parle...

« Laissez-vous embarquer pour près de 400 pages dans un roman qui n’a rien à envier aux comédies romantiques qu’on a pu voir au cinéma.»
Twins and Us (blog)
« Une chouette aventure humaine avec des protagonistes très attachants!»
Les lectures de Mylène (blog)
« Entre situations cocasses et hallucinantes, quiproquos, humour, référence cinématographique, moments attendrissants et passion on n’a pas le temps de s’ennuyer un seul instant.»
Mon paradis des Livres (blog)
« Ce livre est comme une potion magique, dès qu’on le commence, le moral remonte.»
De fil en histoire (blog)
« Une comédie romantique fraîche et agréable à lire.»
Cocomilady (blog)
«[… ] dès les premiers chapitres, j’ai été charmé par sa plume, son univers et ses personnages.»
La malle aux livres (blog)
« Ben et Rose sont deux personnages attachants et déroutants qui ne vivront pas les émois comme des héros de romance "classiques".»
The Lovely Teacher Addictions (blog)
« Avec des personnages aussi attachants que hauts en couleur, La malédiction de la zone de confort a tout de la comédie romantique idéale.»
La Dory qui lit (blog)

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer