Nouveauté On reconstruit bien les maisons après les ouragans

feuilleter

On reconstruit bien les maisons après les ouragans

«J’étais las des conseils protecteurs, j’avais besoin d’un peu de danger. J’avais envie de ce pas vers l’inconnu, de faire front avec toi pour nous reconstruire ensemble et pas chacun de notre côté.»

Detroit, Michigan.
Alexis et Peggy, couple de Français expatriés, commencent tout juste à revivre après un drame…
Wallace mise son avenir sur le basket. Mais, lorsqu’il est renvoyé de son équipe puis du lycée, il n’a d’autre choix que d’abandonner ses rêves.
Dolores, vétérane d’Irak, vit dans la rue. Tout ce qu’elle peut économiser la mène vers un seul but : enregistrer les chansons qu’elle écrit.
Quatre destins diamétralement opposés et pourtant si semblables. Que leur réservera cette ville, reflet de leur reconstruction?
  • 240 pages - 134 x 210 mm
  • Broché
  • EAN : 9782756421629
  • ISBN : 9782756421629

Autour du livre

Parce qu’il y a des questions qui doivent être posées sans plus attendre, Fabien Fernandez s’est prêté à notre “Questionnaire de Pygmalion” :

  • Quel métier inutile pourriez-vous exercer avec brio ?

       Lanceur de dés.

  • Quel nom ne faut-il surtout pas donner à un animal domestique ?

      Celui d’un personnage de G.R.R. Martin…. C’est mieux pour sa survie.

  • Quel livre de chevet conseilleriez-vous à votre éditrice ?

      De chevet je ne sais pas mais essayons cela : Guérir grâce à la neuroplasticité, de Norman Doidge.

  • Quel est votre rayon préféré au supermarché ?

      Je ne m’y rends que rarement, je préfère les marchés. Mais sinon, j’adore le rayon papier des boutiques de matériel artistique.

  • Quel petit plat vous console d’une journée de merde ?

      Un veggie-burger avec plein de frites et un verre de vin !

  • Quelle serait votre première question à une voyante ?

      Est-ce que mon prochain roman plaira aux lecteurs ?

  • Quel est le moins chouette des 7 péchés capitaux ?

      Il faut être croyant pour se sentir concerné par les péchés capitaux, non ? Toutefois, l’orgueil et l’avarice sont pour moi les « moins chouettes ».

  • Si vous pouviez être mécène, que financeriez-vous ?

       Les créateurs de jeux de plateau et de jeux de rôle.

  • Si votre clavier d’ordinateur pouvait parler, que dirait-il ?

      Tape moins vite, tu feras moins de fautes de frappe.

  • Quel refrain débile chantez-vous pour qu’il aille trotter dans la tête des autres ?

      Bon courage avec ça : « Capitaine Flam tu n'es pas / De notre voie lactée / Mais tu as traversé (Capitaine Flam) / Cent mille millions d'années / Pour sauver de ton bras / Les gens de Megara… »

 

Les questions sont issues du jeu de carte Questions de Merde 2 des éditions Le Droit de Perdre que l’on remercie pour leur autorisation d’utilisation.

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.

fermer